Concert

Festival Inventio édition 2021

Orchestre de cordes
Hors des sentiers battus et urbains, le festival Inventio revient pour sa 6e édition avec un large éventail de concerts de musique de chambre au plus près de la nature seine-et-marnaise, transformant des sites remarquables et rares en scènes pleines de charme.

Du au

Festival Inventio

Tarification : de 0 à 15€

Du 6 juin au 30 septembre 2021, le festival Inventio propose de nombreux concerts de musique de chambre sur le territoire seine-et-marnais. Une programmation éclectique et généreuse portée par une palette de jeunes artistes internationaux qui comptent parmi les meilleurs, réunis autour de Léo Marillier, directeur artistique et violoniste. Cette année, la 6e édition « Écouter voir » invite les auditeurs à découvrir, au travers d'une sélection de musiques majestueuses, le dialogue des arts.

Programmation Festival Inventio 2021

Dimanche 6 juin 2021

Parc du Château de Flamboin, 65 Rue du Château, 77114 Gouaix
  • 14h30 | Ouverture au Taï-chi-chuan
  • 16h | Concert Ambre Vuillermoz, accordéon Jean-Sébastien Bach, Variations Goldberg arrangées pour accordéon

Dans un écrin de verdure et de sérénité de 150 hectares… Première en France que ce concert qui dévoile un arrangement pour accordéon des « Variations Goldberg » signé de la main de l’interprète, Ambre Vuillermoz, l’une des musiciennes les plus engagées et les plus talentueuses de sa génération : 1er Prix du concours de Musique des Zonta clubs de France, elle est également soutenue par la bourse d'étude « Deutschland Stipendium » et lauréate de la Fondation Banque Populaire.

Vendredi 11 juin

Depuis votre canapé – streaming YouTube
  • 20 h | Projection film commenté suivi d'un tchat en ligne avec Léo Marillier

Découvrez lors de ce streaming le peintre et compositeur Arnold Schoenberg et décryptez son évolution géniale avec comme guide, le directeur artistique du festival Inventio. Jaillissement impérieux salué par Vassily Kandinsky qui apparente les toiles d’Arnold Schönberg à celles, expressionnistes, d'un Oskar Kokoschka ou d'un Edvard Munch. Projection d’un film mis à disposition gracieusement par la Fondation Arnold Schönberg de Vienne.

Vendredi 18 juin

Ancienne gare d'Asnières : Théâtre du Voyageur
  • 20h | Concert Quatuor Joyce : « Œuvres inachevées ou infinies ? »

Répertoire :

  • Andrew Norman, Peculiar Strokes,
  • Franz Schubert, D 703,
  • Leo Marillier, quatuor n°2 (création 2021),
  • Franz Schubert, D 103,
  • Joseph Haydn, quatuor n°83, 
  • Bela Bartok, 3e quatuor.

Soirée consacrée à entrer de plain-pied avec la créativité pure à travers un choix d’œuvres « inachevées » mais non moins prodigieuses, défendues par les Joyce, jeune quatuor, remarqué par la presse : « Ce n’est plus un accord mais, par l’impalpabilité, l’immatérialité de la sonorité, un souffle partagé (...) sous les quatre archets en dit long sur le degré d'entente et d’homogénéité auquel ils parviennent. » (Alain Cochard).

Samedi 19 juin 2021

Parc Galleria Continua Les Moulins (Boissy le Châtel)
  • 16h30 | Ouverture au Taï-chi-chuan – parc
  • 18h | Concert Schoenberg– Espace Anish Kapoor

Musiciens : Léo Marillier violon, Ryo Kojima violon, Laurent Camatte alto, Loïc Abdelfettah alto, Pierre Strauch violoncelle, Clotilde Lacroix violoncelle.

Répertoire :

  • Richard Wagner, prélude et mort d’Isolde (Tristan et Isolde), arrangement pour sextuor par Léo Marillier 
  • Arnold Schoenberg, Trio à cordes op. 45 
  • Arnold Schoenberg, la Nuit Transfigurée op.4.

La nuit transfigurée de Schönberg est le chef-d'œuvre qui annonce le crépuscule du romantisme, par sa forme onirique, ses relais magiques entre instruments. Ce joyau de musique de chambre opère une fusion unique entre la musique « pure » - appréciable, sublime en elle-même (ce qui serait la « transfiguration » du titre), tout en rendant un dernier hommage (nous sommes en 1899) à tout l'imaginaire romantique (la « Nuit »), à travers une formation de six musiciens aussi symphonique qu'intime.

Le trio à cordes de Schönberg, écrit un demi-siècle après la nuit transfigurée (en 1946), d'une innovation fauve, d'une trajectoire elliptique, cosmique, composée à la suite d'une convalescence traversée d'éclairs expressionnistes, et d'une guerre qui le laisse le dernier héritier d'une certaine vision de la musique, comme art de l'effroi, de l'émotion subite, de la révélation. Rejoignez sans tarder la scène semi-ouverte sur les œuvres-vitraux de Daniel Buren de la Galleria continua, dont la lumière traverse ce programme qui dépasse et fait grandir, l'entendement.

Samedi 26 juin 2021

Église Saint-Hubert, rue Saint-Hubert, 77560 Les Marêts
  • 18h30 | Ouverture au Taï-chi-chuan,
  • 20h | Concert Quatuor Joyce : « Œuvres inachevées ou infinies ? ».

Répertoire :

  • Franz Schubert, quatuor D 703,
  • Leo Marillier, quatuor n°2 (2021),
  • Franz Schubert, quatuor D 103,
  • Joseph Haydn, quatuor n°83,
  • Bela Bartok, quatuor n°3.

Exposition peintures de Jean-Pierre Corne

Le travail pictural de Jean-Pierre Corne, placé de part et d’autre des musiciens, partage une identité de présence et de thème avec le programme. La remarquable chapelle rayonnante des Marêts, à la « charpente à petits bois » unique en Europe et dont l’acoustique séduit musiciens et mélomanes, accueille cet événement.

Dimanche 27 juin

Kiosque du parc d'Éverly, 77157 Éverly
  • À partir de 11h | Scène ouverte aux amateurs et conservatoires de musique Ouvert à toutes et tous pour un joyeux partage lors d’une journée rythmée par la musique dans ce magnifique parc d’Éverly doté d’un joli kiosque, édifié par un cercle de passionnés et situé sur le Parc naturel de la Bassée (Réseau Natura 2000).
  • 17 h | Études Bernstein saxophone/Orlando Bass piano.

Répertoire de « Danses Éxotiques » :

  • The Summons (1994) (extrait de San Antonio Sonata), John Harbison (1938) ;
  • Georges Gershwin (1898-1937), Songbook 
  • Tableaux de Provence (1948) de Paul Maurice (1910-1967) 
  • Tango-Études (1989), Astor Piazzolla (1921-1992) 
  • Scaramouche op 165 (1937), Darius Milhaud (1892-1974) 
  • Valse Vanité (1926), Rudy Wiedoeft (1893-1940) 
  • Saxophobia (1920).

Concert de clôture de cette scène ouverte avec deux invités, Eudes Bernstein, talent remarquable et éclectique, primé par nombreux concours internationaux dont le concours d’Osaka et son compère pianiste Orlando Bass, tous deux lauréats de la Fondation Banque Populaire.

Samedi 4 septembre

Église de Beauchery-saint-Martin, 3 rue de la Fontaine, 77560 Beauchery-Saint-Martin

  • 18h30 : ouverture au Taï-chi-chuan,
  • 20h : concert hommage à Ivan Wyschnegradsky (1893-1979).

Le quatuor Joyce dont la « Science des sons et le cœur forment la plus harmonieuse alliance. » (ConcertClassic) rend hommage au compositeur russe, Ivan Wyschnegradsky, pionnier reconnu mais secret. Son travail musical d’une extrême fécondité s’inscrit dans un projet de mosaïque lumineuse d’inspiration mystique dont le concert rendra compte grâce à une immersion visuelle. Événement exceptionnel en présence de la petite-fille du compositeur.

Samedi 18 septembre

Couvent des Cordelières – Chemin de l'Hôpital, 77160 Provins
  • 15h (JEP 2021) | table ronde : Bruno Ducol, Franck Yesnikian, Xiangcheng Lu et Léo Marillier

Confronter autrement les rythmes et couleurs nous dévoilant les perspectives énigmatiques nées de cette rencontre. Découvrez les jardins en terrasse, le cloître du 13e et la chapelle avant de nous rejoindre pour cette passionnante table ronde rassemblant musiciens, musicologues et chercheurs, qui prend place au cœur de ce haut-lieu spirituel de Provins.

Samedi 25 septembre

Ancienne abbaye de Preuilly, avenue du Chemin Noir, 77440 Égligny
  • 16h : ouverture au Taï-chi-chuan,
  • 17h30 : concert Fernando Palomeque, pianiste et Léo Marillier, violoniste.

Répertoire :

  • Franz Liszt, Gondole Lugubre (version violon et piano par Liszt),
  • Morton Feldman, Spring of Chosroes Alexandre Scriabine,
  • Poème-nocturne transcription pour violon et piano par Léo Marillier
  • Jean Sibelius, Pièces pour violon et piano
  • L.v. Beethoven, variations WoO 40 violon et piano en fa majeur
  • Robert Schumann, Märchenbilder op.113

Pianiste et chef d’orchestre argentin, Fernando Palomeque est lauréat de nombreux concours internationaux. Partenaire privilégié de Léo Marillier, violoniste né à Provins au parcours de concertiste qui l’a déjà mené aux quatre coins du monde. Son récent concert au Louvre d’Abu Dhabi lui a fait découvrir le plus grand tapis du monde qui lui a inspiré ce concert. Nous suivrons donc fil à fil l’obsession qui mène les compositeurs à des tissages musicaux d’où surgit un fourmillement précieux. Ce concert de clôture aura lieu dans le domaine privé de l’ancienne abbaye de Preuilly dont le manège à chevaux sera aménagé en salle de concert pour l’occasion.

Jeudi 30 septembre 2021

19h30 | Duo au piano et violon par la Fondation des États-Unis à Paris

Musiciens : Clément Lefebvre, piano et Léo Marillier, violon

Répertoire :

  • Claude Debussy, Syrinx (argt violon seul par L.Marillier) (2021),
  • Olivier Messiaen, Extraits de « petites esquisses d’oiseau » (1985)
  • César Franck, Sonate,
  • Benoit Menut, Les Nombres op. 93 (2018),
  • Claude Debussy, sonate.