Education / Jeunesse

Collégiens : le collectif fait la différence contre le harcèlement scolaire

L'illustration street art de Bishop Parigo pour la campagne contre le harcèlement scolaire
© Bishop Parigo
Pour la rentrée scolaire, le Département de Seine-et-Marne lance une campagne de sensibilisation et de lutte contre le harcèlement scolaire. Le visuel, signé d’un street artiste seine-et-marnais, est dévoilé à partir de ce lundi 23 août sur les abribus du territoire. Une campagne inédite et positive qui se poursuivra tout au long de l’année.

Date de publication de la page et auteur de publication

Créé le:

#NonAuHarcèlement

Chaque année, en France, 700 000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire dans les écoles, collèges, lycées ainsi que dans la vie privée et sur la toile, en particulier sur les réseaux sociaux. Des situations qui peuvent avoir des effets néfastes, voire dévastateurs pour les élèves qui les subissent.

Le harcèlement n’épargne pas les collégiens seine-et-marnais. C’est pourquoi le Département lance à la rentrée une campagne de sensibilisation et de lutte contre le harcèlement scolaire.

Soutenue par l’Éducation nationale et en partenariat avec des acteurs institutionnels et associatifs, la collectivité met en place un plan d’actions à destination de l’ensemble des collégiens de Seine-et-Marne. L’objectif de ce plan est double : sensibiliser contre le harcèlement scolaire physique et numérique dans son ensemble, et le traiter à travers diverses initiatives.

Du signalement des jeunes collégiens en souffrance à leur prise en charge, en passant par l’accompagnement juridique des familles ainsi que la formation et la sensibilisation dans les collèges, ce plan a pour ambition d’être le plus large possible.

Le président du Département Jean-François Parigi présentera dès la rentrée les grandes lignes de ce projet avec les vice-présidents Sarah Lacroix (jeunesse, réussite éducative et innovation pédagogique), Xavier Vanderbise (collèges) et Anne Gbiorczyk (enfance, famille et présence médicale).

Une campagne positive valorisant le collectif

Lorsqu’un adolescent subit du harcèlement, le collectif peut intervenir et lui venir en aide. Élèves, parents, professeurs : chacun est acteur à son niveau. Nous sommes tous concernés par le harcèlement scolaire et la meilleure façon de lutter contre ce fléau c’est de regarder, écouter et parler. Trois mots simples mais ô combien nécessaires.

En tant qu’élève, parent, enseignant ou tout simplement en tant que citoyen : nous pouvons et devons tous être acteurs de cette démarche contre le harcèlement scolaire ».

Jean-François Parigi, président du Département de Seine-et-Marne

Illustration par un street artiste seine-et-marnais

Quand le collectif devient à la fois une force et un rempart contre le harcèlement : c’est le message de cette campagne de sensibilisation. Un message mis en lumière par le travail remarquable réalisé par le graffeur et illustrateur seine-et-marnais Bishop Parigo, qui s’est associé au Département pour illustrer cette campagne. Un engagement fort d’un artiste au service d’une cause plus que jamais d’actualité.

Nous voulons toucher tous les collégiens, pas seulement ceux qui se sentent déjà concernés par le sujet. L’art est un vecteur très puissant pour les sensibiliser à la problématique du harcèlement. »

Sarah Lacroix, vice-présidente en charge de la jeunesse

À lire

Voir aussi