Environnement

Retour en images sur « Crapauduc »

bévoles sur le chantier de crapauduc
240 bénévoles sont venus le 1er octobre à la plaine de Sorques pour participer à la finalisation du dispositif « Crapauduc », un chantier participatif de protection des amphibiens.

Date de publication de la page et auteur de publication

Créé le: - Mis à jour le :

Un défi technique et humain réussi

C’était la dernière phase des travaux. Pour acheminer les batraciens vers les canalisations creusées en septembre dernier, près de 250 bénévoles sont venus prêter main forte. Le défi était de taille : les bénévoles ont creusé le sol sur une longueur de 900 m pour déposer 450 poteaux et fixer des palissades en bois. Grâce à cette structure souterraine, les amphibiens peuvent désormais traverser la RD 104 sans être écrasés. Au-delà de la protection des batraciens dont la migration est à présent sécurisée, c’est l’environnement seine-et-marnais qui est préservé.

Pourquoi c’est une priorité pour moi ? Les milieux humides où vivent les amphibiens sont les milieux les plus détruits par l’homme. Ajouté à cela, le véritable massacre visuel que provoquait le passage des voitures, il fallait faire quelque chose »

Guillaume Larègle, bénévole.

Des bénévoles investis et passionnés

Parmi les bénévoles investis dans ce projet, Guillaume Larègle, passionné par la cause environnementale et les batraciens, était présent cet après-midi pour l’extension du crapauduc de la plaine de Sorques. Ce dernier s’investit depuis plus de 15 ans pour les amphibiens : « J’ai d’ores et déjà pratiqué des ramassages d’amphibiens lorsque le crapauduc n’était que provisoire. Par le biais d’animations, j’amenais aussi les personnes à s’intéresser et s’investir dans la cause des amphibiens ». Le Département remercie une nouvelle fois les bénévoles pour leur investissement à ce projet environnemental. Le dispositif, auparavant temporaire et reconduit chaque année par les bénévoles, est renforcé à présent. Les amphibiens peuvent désormais circuler sans danger et en toute autonomie depuis la forêt domaniale de Fontainebleau vers les zones humides de la plaine de Sorques.

 

L'opération « Crapauduc »

Sylvestre Plancke, en charge des diagnostics écologiques et plans de gestion des ENS (Espaces naturels sensibles) au Département, explique l'opération « Crapauduc », le 1er octobre 2020.

Plus d'informations

Publications